La Clinique de conversations constructives

Par : Me Nathalie Croteau, médiatrice accréditée et membre du Conseil d’administration de l’IMAQ

Conçue en collaboration avec l’organisme d’insertion sociale Petites Mains, La Clinique de conversations constructives est un projet du Réseau pour une approche transformative du conflit, dont bon nombre des membres sont aussi membres de l’IMAQ. Petites Mains a pour mission de venir en aide aux immigrants récents, pour la plupart des femmes monoparentales, et sans revenus. Par l’apprentissage du français et d’un métier (la couture industrielle entre autres), ces personnes ont ainsi plus de facilité à s’intégrer à la société et à se trouver un emploi.

Le projet conjoint consiste à offrir à cette communauté un service de médiation accessible, gratuit et confidentiel visant à fournir un accompagnement approprié à des personnes aux prises avec un conflit interpersonnel déstabilisant, une difficulté ou un problème ayant trait à leur famille, leur logement, leur voisinage ou leur travail, afin de leur permettre de transformer un dialogue rompu, brisé ou difficile en conversation positive et constructive.

À titre de responsable de ce projet, permettez-moi de me présenter. En 1995, j’ai reçu une formation en médiation selon une approche basée sur les besoins et intérêts des parties. Au cours des deux dernières années, je me suis familiarisée avec une nouvelle approche, la médiation transformative, axée sur la relation et l’autodétermination des parties.

Cette approche qui a fait ses preuves aux États-Unis se développe au Québec sous l’initiative de Me John Peter Weldon. Ce dernier qui était à la recherche d’un local pour donner une formation a pris contact avec Petites Mains. Emballé par la mission et le dynamisme de cet organisme, il lui est apparu évident que les médiateurs qu’il avait formés à l’approche transformative pourraient offrir des services pertinents à cette communauté, tout en concrétisant leur formation dans un milieu caractérisé par la diversité culturelle.

Les professionnels bénévoles qui accompagneront ces conversations auront tous reçu une formation en médiation transformative donnée par Me Weldon, qui assurera la direction professionnelle du projet. Le travail des médiateurs s’exercera sous ma propre supervision et celle

Mme Aboumansour, directrice générale de Petites Mains, et Me John Peter Weldon, lors du lancement du projet de médiation citoyenne

d’autres médiateurs d’expérience. Notre équipe multidisciplinaire est composée d’avocats, de psychologues, de travailleurs sociaux, de conseillers en ressources humaines, tous membres du Réseau et partageant la conviction qu’avec un accompagnement approprié les parties ont ce qu’il faut pour trouver une issue favorable à leur situation.

La médiation demeure un mécanisme de règlement des conflits encore trop souvent méconnu du public.  Ce projet s’inscrit dans un mouvement plus large d’émergence d’une médiation citoyenne, dont on salue les initiatives déjà entreprises par des organismes communautaires regroupés au sein du Regroupement des organismes de justice alternative du Québec (ROJAQ) .

Une réponse à to “La Clinique de conversations constructives”

Laisser un commentaire

Liste de diffusion
Inscrivez-vous à notre liste


Courriel