La création du Cercle de Québec

Me Thierry Bériault, président de l’IMAQ, est heureux d’annoncer la création du Cercle de Québec. En effet, lors d’une réunion tenue le 10 septembre dernier, les membres de cette région ont exprimé la volonté de se doter d’une entité locale propre afin de mieux pouvoir échanger entre eux, de mieux faire connaître les bienfaits de la médiation à la communauté de Québec et de faire la promotion des ressources locales en matière de médiation et d’arbitrage.

Le nouvel exécutif du Cercle, nommé pour la prochaine année, est composé de trois officiers : mesdames Marie-Josée Douville, CRHA, consultante principale et médiatrice, Céline Vallières, LL.B., avocate-médiatrice et monsieur Guy Simard, architecte et médiateur. D’ores et déjà, plusieurs projets sont dans la mire du Cercle.  Deux grands objectifs ont notamment été esquissés en vue de la prochaine année.

Premièrement, mettre l’accent sur la promotion de la médiation comme mode de règlement des litiges et identifier les principales clientèles à cibler.  À cet effet, le Cercle souhaite approcher diverses instances stratégiques, telles la Chambre de commerce de Québec, celle de Lévis et le Barreau de Québec, non seulement pour faire connaître l’IMAQ localement, mais aussi pour inciter les intervenants, tant privés que publics, à recourir plus naturellement à la médiation.  Pour atteindre l’objectif, Il paraît souhaitable d’augmenter parallèlement le nombre des membres locaux.

Deuxièmement, le Cercle de Québec sera l’instigateur d’une formule nouvelle en matière de co-développement et d’analyse de pratique.  Tout sera mis en œuvre pour favoriser l’échange entre pairs concernant les pratiques respectives des membres, dans le but de développer davantage leurs compétences en matière de médiation et d’arbitrage.

Par ailleurs, dans un souci de maximiser les services offerts localement, l’IMAQ, en partenariat avec l’Université de Sherbrooke, souhaite organiser l’hiver prochain un cours de formation en Médiation civile et commerciale à Québec.

L’IMAQ émet le vœu que l’initiative des membres de Québec soit source d’inspiration pour d’autres régions.  Même si le Cercle de Québec est encore en phase de structuration et de démarrage, les signes avant-coureurs qui nous proviennent de la capitale nationale témoignent d’un vent de mobilisation, porteur d’idées nouvelles, qui laisse présager le meilleur pour l’avenir.

D’autres nouvelles du Cercle.

Laisser un commentaire

Liste de diffusion
Inscrivez-vous à notre liste


Courriel