Le 3e colloque de l’IMAQ, un franc succès !

Par Me Solange Pronovost
Membre du Comité organisateur du Colloque

Intitulée «Harcèlement psychologique : Bilan et perspectives d’avenir», cette activité a réuni en novembre 2012 près de 300 intervenant(e)s du monde du travail, tant du côté patronal que syndical, aussi bien du domaine des relations de travail que de la coordination ou de la médiation. Les présentations de conférencières et conférenciers chevronnés et les échanges des participant(e)s ont suscité une importante réflexion sur les différentes options qui se présentent pour prévenir et gérer les situations réelles ou potentielles de harcèlement psychologique.

Selon des commentaires relevés du questionnaire d’évaluation, un des points forts du Colloque a été l’expression de différents points de vue (patronal, syndical) provenant d’intervenant(e)s neutres, et l’exposé des bilans et des constats. D’aucuns estiment que l’activité correspondait exactement à leurs questionnements actuels.

Les sujets abordés ont permis de soulever les enjeux que l’application des politiques internes et la gestion des plaintes de harcèlement revêtent pour les employeurs, et ceux des représentants des salarié(e)s face à leur devoir de représentation et à l’exercice des recours.

Par ailleurs, il a été possible de prendre connaissance de certaines expériences aux États-Unis, au Canada et dans des pays d’Europe, révélant que la tendance à la règlementation du harcèlement psychologique pousse vers la judiciarisation, alors qu’il y aurait avantage à «faire une place formelle aux pratiques informelles» et à la prévention primaire.

Les participant(e)s ont d’ailleurs été sensibilisés à plusieurs de celles-ci dont l’accompagnement personnalisé (coaching), la facilitation, la formation et les programmes d’aide aux organisations. Les approches de médiation intégrative et transformative ont aussi été présentées, ainsi que l’enquête administrative dans les cas où le règlement à l’amiable est inopportun.

Il ressort de l’ensemble du Colloque que le monde du travail est de plus en plus conscient de la complexité des situationsde conflits interpersonnels ou de harcèlement, et que la gestion de celles-ci doit passer par des processus diversifiés qui, loin d’être en compétition, sont plutôt complémentaires et visent le maintien d’un climat de travail sain et harmonieux. Un bon diagnostic demeure un outil à privilégier dans le choix de l’intervention, et dans la mesure du possible, en partenariat avec toutes les personnes intéressées. Toutefois, la nécessité d’une intervention précoce ne fait pas de doute; il faut amener les gens à se parler, et le plus tôt est le mieux !

La prévention et le règlement des différends est un domaine en pleine évolution et beaucoup de travail reste à faire. Cette sphère d’activité fait appel à des aspects souvent méconnus que les intervenant(s) maîtrisent peu. Comment faire face à l’implication psychologique des protagonistes? Comment transiger avec des personnalités difficiles ou des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale? Comment traiter et concilier les volets relationnel et conflictuel d’une situation entre deux individus ou étendue à un groupe? Comment gérer un conflit interpersonnel devenu organisationnel?

Voilà autant de questions qui ont été soulevées au cours du Colloque et qui démontrent sans contredit, l’intérêt à poursuivre la réflexion sur les perspectives d’avenir en matière de gestion du harcèlement psychologique au travail.

Consultez le programme du colloque.

L’IMAQ tient à remercier les conférenciers qui ont généreusement accepté de partager leur présentation.

Assurer un milieu de travail sain : mécanismes de prévention du harcèlement psychologique.  Mme Dominique Jarvis, directrice du Bureau d’intervention et de prévention en harcèlement psychologique – UQAM.

 

 

Laisser un commentaire

Bulletin Résolution
Inscrivez-vous au bulletin Résolution